Dans le monde professionnel la communication est la tâche la plus importante pour les responsables, les cadres, les formateurs. Au-delà du savoir faire c’est le savoir être qui fait la différence. Qu’est-ce que vous attendez de votre supérieur, de votre chef ? Qu’il vous écoute et vous comprenne.

Certains vivent cette capacité pleinement. D’autres nous laissent ce sentiments qu’ils sont devenus des bureaucrates, des personnes qui font tourner leurs affaires, qui se contentent de prêter une oreille qu’ils pensent attentives mais sans parvenir à vous écouter et à vous comprendre.

C’est une réalité que je rencontre de plus en plus souvent et qui me chagrine quelque peu. Ces personnes qui ont orienté leur carrière vers un secteur de la communication, de la transmission semblent être passées à côté de l’importance de l’écoute, de la bienveillance.

Dernièrement je lisais dans un magazine « Derrière le manque de communication et d’écoute des responsables d’atelier se cache, bien souvent, la peur d’être conduits à blâmer, voir licencier un collaborateur qu’ils auraient félicité, soutenu quelque temps auparavant » !

Communiquer vrai, écouter attentivement, comprendre … 3 actions qui apportent un plus important à toute entreprise, que celle-ci soit sociale ou personnelle.

 

La première communication doit se vivre entre soi et soi. C’est une règle essentielle. Communiquer entre soi et soi demande une écoute de ses mouvements sensibles.

Pour dire autrement, c’est la construction de sa solidité d’être qui devrait être menée pour pouvoir s’ouvrir aux autres, pour entrer dans une communication non parasitée par les peurs, les craintes, les besoins, les pressions extérieures qui peuvent être ressenties au moment de la relation.

 

Un travail sur soi est nécessaire pour mieux communiquer :

Il y a aujourd’hui une multitude de formations qui sont données au sein des entreprises pour permettre aux cadres, aux responsables d’être plus « productifs » dans leurs responsabilités.

  • Gestion du stress
  • Déployer son leadership
  • Activer la motivation de son équipe
  • Accompagner le changement
  • Etre proactif et capable de s’adapter

Même si la première visée concerne la productivité des employés et la renommée de l’entreprise, la deuxième est d’offrir aux participants/es un outil leur permettant de mieux répondre aux exigences professionnelles et de fait, de transférer cet outil dans leur vie personnelle.

Ceci, à une condition : Que le participant, la participante soit personnellement impliqué dans le processus de la formation.

Ex : Gérer le stress

  • La formation peut être basée uniquement sur des outils qui permettent une gestion du stress.

Résultat : Les responsables peuvent diagnostiquer les états de stress chez leurs collaborateurs mais ne sont pas forcément en mesure de gérer leurs propres moments de stress.

  • La formation « Gestion du stress » permet aux participants de décoder leurs facteurs de stress et de trouver des pistes pour mieux les gérer. En parallèle, elle apporte un ou plusieurs outils qui leur permettront de faire face aux situations stressantes.

Résultat : La connaissance des facteurs qui les mènent au stress et leur capacité à trouver des pistes pour le gérer va apporter ce plus nécessaire pour comprendre et aider efficacement les situations de stress dans leurs équipes.

Source : Madeleine Moreau – http://www.processuscroissance-blog.com/article-communication-et-developpement-personnel-104312452.html

Je souhaite prendre contact avec Solve pour mieux comprendre ma problématique et trouver la solution la plus adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *